Le Manoir de Paris

Le Manoir de Paris

La traditionnelle fête d’Halloween

Bonjour à tous, chers lecteurs,

La fin du mois d’octobre arrive et comme chaque année sa traditionnelle fête d’Halloween. Dans ma jeunesse les gens n’avaient pas pour coutume de se déguiser, du moins pas autant qu’aujourd’hui. De nos jours, le 31 Octobre est devenu un vrai défilé qui laisse place à une légère fantaisie… Je n’affectionne pas particulièrement cette « fête » mais il est plutôt agréable de voir l’effervescence qu’elle peut procurer. Cette journée a toujours été pour moi un jour comme les autres mais cette année mes amies m’ont invité à participer à un spectacle hanté au Manoir de Paris… Cela ne me tentait guère mais ma nature curieuse a finalement pris le dessus et j’acceptais leur invitation.

Je les rejoignais alors devant une demeure classée, le cadre était prestigieux et cela éveilla petit à petit mon intérêt pour la chose. Dès la file d’attente, les surprises apparaissaient et les comédiens déguisés en monstres commençaient à nous effrayer.

L’hôtel particulier de toutes les peurs

C’est lorsque nous entrions dans cet hôtel particulier que finalement je commençais à me prendre au jeu, nous étions alors plongés dans un noir complet. L’intrigue était présente, nous devions élucider l’histoire d’un des plus sombres secrets de notre capitale. Puis, une fois le sas franchit, derrière l'épais rideau de velours noir, nous nous sommes fait surprendre par d’illustres monstres tels que le fantôme de l’opéra ou encore le pâtissier sanguinaire. Nous avons couru dans tous les sens et nous avons eu surtout très peur… Je vous avouerais que ce fut une belle soirée. N’oubliez jamais mes chers lecteurs, ne soyez pas fermé à ce que vous ne connaissez ou n’aimez pas, vous risquerez de passer à côté de moments extraordinaires, de personnes extraordinaires, autrement dit des plaisirs de la vie.

Une citation de Jean Baudrillard, philosophe français du 20ème siècle, me vient à l’esprit pour conclure cette belle soirée « Halloween n’a rien de drôle. Ce festival sarcastique reflète plutôt une soif de revanche des enfants sur le monde adultes. »

A très vite !

Merci de valider le captcha

Votre demande a bien été envoyée, nous vous remercions pour votre inscription.